DFA wins competition for the Promenade 'la Citadelle ALDILONDA'
Bastia -
02.10.2017

 


We are happy to announce our competition winning entry for a new pathway called Aldilonda in Bastia.

Enclosed the press release of Corse-Matin

L'Aldilonda, un projet d'ampleur qui relie le nord au sud de Bastia

Corse-Matin dévoile en exclusivité le projet municipalité qui complète le spassimare. Il s'agit d'une traversée de 450 mètres épousant les contours de la citadelle avec un passage surprenant sous la Poudrière
Ce n'est pas sans fierté que le maire de Bastia dévoile les grands panneaux cachés, pour l'instant à l'abri des regards, dans son bureau. De belles photographies du Vieux-Port et de la citadelle, physionomie modifiée pour montrer le résultat fini. L'Aldilonda devient une réalité comme le souligne Pierre Savelli : "Il s'agit du chantier qui va profondément changer les habitudes des Bastiais."

Voilà donc le chaînon manquant de ce que l'ancienne municipalité avait imaginé et entamé sous l'appellation de voie douce. "Ce projet-là n'a plus rien à voir avec ce qui était envisagé", souligne non sans une once de fierté le maire de Bastia.

L'idée de cette promenade longue de cinq kilomètres, reliant le quartier de Toga au sud de la ville a pris forme. Le spassimare est praticable jusqu'au quai des Martyrs puis reprend à l'entrée du tunnel de Bastia jusqu'à l'Arinella. Les travaux sur la route du front de mer sont presque terminés et le chantier, éclairage compris, sera livré en novembre. Les coureurs de la spassighjata l'emprunteront d'ailleurs, lors de la quatrième édition du trail urbain, le 9 décembre.

Du Mont Saint-Michel à la citadelle

Il manquait pour que la boucle soit bouclée, la portion entre le Vieux-Port et l'entrée du tunnel. "Le conseil municipal a délibéré en avril 2016 et près d'une quinzaine de groupements se sont fait connaître pour participer au projet, poursuit Pierre Savelli. En avril dernier, nous en avons retenu trois qui sont venus visiter les lieux au mois de mai. Ils avaient ensuite deux mois pour nous présenter leur travail."

Durant l'été, trois projets ont été soumis aux élus qui ont finalement retenu celui du très réputé cabinet Dietmar Feichtinger, qui a conçu entre autres, la splendide jetée du Mont Saint-Michel. Il sera associé aux architectes corses Buzzo-Spinelli.

Ils proposent ainsi de longer la citadelle, en restant toujours au contact de la roche, dans une forme épurée, épousant son actuel contour. D'une largeur de 2,80 m, la promenade s'élève à cinq mètres au-dessus de l'eau, protégée par une rampe en acier corten. Un véritable balcon sur la mer qui s'étend sur 450 mètres avec une surprise pour le moins inattendue : une galerie de 25 mètres de long creusée sous la Poudrière. "Cela permet de conserver en l'état à l'extérieur le fameux rocher où de nombreux Bastiais se plaisent à plonger. Elle est pensée avec un immense puits de lumière et un escalier pour rejoindre la citadelle", explique encore le maire de Bastia.

Et ce n'est pas fini. Côté tunnel justement, trois pontons seront installés afin que les habitants puissent s'approprier un lieu pour l'instant peu accessible. Enfin, des portes permettront de barrer l'accès, par mesure de sécurité, en cas de fortes tempêtes.

Un chantier à six millions d'euros

"Ce qui nous a séduits dans ce projet c'est qu'il respecte l'architecture existante, il s'insère parfaitement dans le paysage. Je pense même que l'Aldilonda deviendra à elle seule, un élément du patrimoine de la ville." Le marché a été notifié la semaine dernière puis présenté aux conseillers municipaux. Il va falloir compter trente mois pour la réalisation de ce parcours atypique et pour le moins innovant. Études et travaux inclus, ce chantier coûtera près de six millions d'euros.

La ville de Bastia ne dépensera que 20 % de cette somme puisqu'elle bénéficie de financements apportés par l'Europe avec le Feder et la CTC. La livraison de l'Aldilonda pourrait intervenir d'ici la fin 2019, début 2020. Accessible aux piétons comme aux cyclistes, elle permettra de relier le nord au sud de la ville, sans avoir besoin d'emprunter un véhicule. Un premier pas pour tenter de convertir les Bastiais, aux modes de déplacements doux.

L'Aldilonda, un projet d'ampleur qui relie le nord au sud de Bastia